Chiffres clés

Trinity, une tour nouvelle génération à La Défense

17.12.2019

À quelques pas du Cnit, la tour Trinity, développée par Unibail-Rodamco-Westfield, accueillera ses premiers usagers en avril 2020. Entre défis techniques et expériences inédites, cette dernière a de quoi interpeller.

Posée sur les voies de circulation entre Courbevoie et Puteaux, Trinity développe une tour de bureaux et 3 500 m² d’espaces publics végétalisés. Outre un enjeu technique, cette structure de béton et de métal constitue une véritable passerelle entre les deux communes ; une couture urbaine, comme aime à la voir l’architecte Jean-Luc Crochon de Cro&Cro Architecture à qui l’on doit également la restructuration du Cnit.

Avec une empreinte au sol de 1 500 m², les 33 étages de la tour culmineront à 140 m de hauteur. Ce qui n’en fait pas la plus haute des tours, mais probablement le plus ouverte sur l’extérieur. C’est effectivement « un immeuble qui se donne à voir à son environnement » que l’architecte a dessiné.

« Faire circuler les gens, c’est faire circuler les idées »

Baigné de lumière naturelle, le bâtiment développe son cœur de vie en façade. Ascenseurs panoramiques, salles de réunion suspendues, restaurants ouverts sur l’extérieur, auditorium vitré sont autant d’espaces pensés pour fluidifier la circulation et créer des opportunités de rencontres.

Dans ce projet, les halls, les six étages de duplex et leurs escaliers ouverts sont pensés comme des lieux de vie. L’ensemble de l’immeuble s’adapte, quant à lui, aux modes de travail nomades et collaboratifs en développant des surfaces modulables, évolutives et mutualisables.

Trinity pourra accueillir jusque 4 500 utilisateurs sur 50 000 m² dont 1 500 m² de terrasses fertiles, une tour par ailleurs vertueuse, à la double certification HQE Exceptionnel et Breeam Excellent.

Actualités